A la découverte du « Marché »

Au sens le plus large le marché se définit comme  la rencontre d’une offre de biens et/ou de services et d’une demande de ces mêmes biens et/ou services. On parle alors d’économie de marché où c’est le jeu de l’intensité de la demande par rapport à l’offre (et vice & versa) qui détermine le fonctionnement du dit marché en laissant agir la libre concurrence entre les offreurs.

 Le marketeur doit donc agir sur son marché de façon à influencer favorablement pour son entreprise le choix des clients potentiels et existants.

 On comprend donc pourquoi il est important, pour pouvoir agir sur son marché, de bien le connaitre tant du point de vue qualitatif que quantitatif, mais également de bien appréhender les forces de son environnement qui peuvent  l’impacter positivement ou négativement.

 Cette connaissance est primordiale car pour être capable d’agir sur son marché il faut pouvoir anticiper et la meilleure façon pour y parvenir est que la bonne personne dispose de la bonne information au bon moment pour prendre la bonne décision !

Comprendre les jeux d’influence des acteurs sur un marché est primordial. M. Porter dans sa matrice d’analyse de l’espace concurrentiel élargi le montre bien. Mais d’autres acteurs de l’environnement de l’entreprise impactent son action sur le marché, comme les groupes d’influence par exemple, ou les cabinets de lobbying travaillant pour des grands groupes.

Aujourd’hui le marché est comme un échiquier, si le joueur n’est pas averti du rôle de chaque pièce et de ses mouvements, ce qui est basique, il ne pourra pas maîtriser son marché,  s’il ne sait pas anticiper sur ses adversaires et prévoir plusieurs coups d’avance, il sera dépassé par ses concurrents. dans la guerre économique que se livrent les entreprises aujourd’hui, il n’y a pas d’amis, il y a des alliés ou partenaires objectifs qui partagent un même intérêt stratégique. On peut bien sûr débattre des dérives de l’économie de marché, ce n’est pas le but de ce blog, le fait est que nous sommes dans la mondialisation où règne en maître la libre concurrence, il n’y a pas de fatalité, et être dur en affaire, ne veut pas dire être un gangster.

Une entreprise peut tromper une partie du temps tout le monde, une partie du monde tout le temps, mais elle ne pourra pas tromper tout le temps tout le monde, cf  Volkswagen, Mosento et j’en passe.

Chaque  directeur marketing devrait pouvoir se regarder dans une glace sans baisser les yeux, les cyniques sans état d’âme souriront, mais je leur souhaite les clients qu’ils méritent.

Le marché est une jungle … Mais il n’y a qu’un seul Tarzan … C’est peut être vous !

Laisser un commentaire

Leantoday |
Pmedwards |
IMPERIENCE Consulting |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aidefinancierepourtous
| Net Money Mania
| Lesrachatsdecredits