Le SIM centré client

L’entreprise aujourd’hui si elle veut continuer d’être un centre d’intérêt pour le client, quand je dis l’entreprise je veux parler de ses produits et services, elle doit comprendre qu’elle ne peut plus le faire selon les règles « traditionnelles » du marketing, avec un plan média classique. Les mots clés ne sont plus seulement « audience », « pression publicitaire », « occupation d’espace » etc, mais elle doit intégrer des notions comme « affinité », « conversation », « participation », « engagement », « interaction », bref changer  la conception de son eco système client.

Ses clients de 2015 veulent partager des expériences, vivre un parcours client sans accroc et échanger au sein de sa communauté. L’entreprise doit donc organiser l’inter action à la fois entre elle et ses clients mais également favoriser l’inter action entre les clients eux même, au risque, si elle ne le fait pas, de voir impuissante, les inter actions se produire malgré tout mais sans aucune possibilité de les contrôler, tout au plus de les constater.

Le logiciel du client a changé, il ne se veut plus, et depuis une bonne dizaine d’années déjà, simple spectateur de sa consommation, mais acteur à part entière, donnant son avis et participant si possible à la conception du produit par le biais de la personnalisation. Pour s’adapter à ce client « 3.0″ surfant sur les réseaux sociaux, acteur et animateur de sa communauté, co créateur de son produit, très exigeant sur la qualité de sa communication avec l’entreprise, détestant de plus en plus les méthodes intrusives, il est indispensable de construire un SIM qui soit le plus possible orienté client.

Il ne suffit plus de le connaitre, il faut le suivre pas à pas dans ses échanges dans sa sphère de « conso communication ».

consommateur 3

Ce SIM orienté client doit permettre de suivre les échanges d’informations que l’entreprise a elle même organisé au sein de son éco système. La valeur ajouté du client ne se mesure plus seulement par la rentabilité qu’il permet du fait de sa fidélisation, mais également par la richesse de l’information que l’on recueille grâce à une parfaite traçabilité des échanges inter personnels tant avec les autres clients qu’avec l’entreprise elle même.  Au delà de la richesse informationnelle, le client est au centre d’une dynamique de consommation au sein de sa communauté où se crée une forme d’émulation propice à l’activité de l’entreprise pour peu qu’elle sache faire vivre sa communauté et orienter cette dynamique. Différentes expériences d’entreprises illustrent bien cette nécessité.

market collabo

market particip

market collabormarket perso

market collec

Ces exemples illustrent bien le virage pris par les entreprises qui ont su s’adapter au nouveau paradigme de consommation, à une nouvelle génération de consommateurs qui échange, compare, choisit dans un univers mouvant en perpétuelle évolution, soit l’entreprise est dans le jeu d’un marché où elle n’est plus la seule à déterminer les règles, et elle peut les définir en harmonie avec ses clients, soit elle est hors jeu et elle restera en queue de peloton.

3 commentaires »

  1. ledirigeant dit :

    Bonjour,
    Merci j’aime bien votre blog

  2. lerapporteur dit :

    C’est vrai que c’est au dessus du blog normal sur unblog.fr

Feed RSS pour ces commentaires

Répondre à christianduponchel Annuler la réponse.

Leantoday |
Pmedwards |
IMPERIENCE Consulting |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aidefinancierepourtous
| Net Money Mania
| Lesrachatsdecredits